Communication et visite virtuelle

Visite virtuelle et atouts novateurs pour une communication réussie et moderne

Virtuel. Le mot est lâché.

Taille prévue du marché mondial de la réalité augmentée et virtuelle (RV/AR) en 2020 et 2025, par segment (en milliards de dollars US)

graphique des technologies virtuelles

« Ce n’est pas réel » diront les indécis, les frileux ou les ignorants. Et c’est une critique qui revient souvent, souvent reprise par des personnes qui se sentent dépassées par le progrès. Ce n’est souvent qu’un préjugé, et comment combat-on un préjugé ? Eh bien, par des chiffres pour commencer. Le marché mondial pour la réalité virtuelle (VR) et augmentée (AR) devrait peser près de 19 milliards de dollars en 2020 selon les prévisions d’International Data Corporation (IDC) en hausse de 78% par rapport à 2019. Le chiffre est éloquent, n’est-ce pas ? Et pour le seul marché de l’immobilier, les prévisions tablent sur 800 millions et près de 2,6 milliards à l’horizon 2025, il serait dommage de passer à côté.

Et pour ceux qui ne jurent pas que leur expérience personnelle, il n’est pas difficile aujourd’hui d’aller tester ces nouvelles technologies. À la maison avec l’acquisition d’un casque – la France est aujourd’hui le sixième marché des casques de réalité virtuelle –, dans un musée, 2020 sera l’année de la multiplication des dispositifs, ou encore dans les nombreux espaces ludiques ou professionnels qui permettent de les tester. Nous vous garantissons qu’après avoir testé ces dispositifs étonnants, même les plus sceptiques changent d’opinion.

Comme le montre le graphique ci-dessus, le secteur de l’immobilier n’est pas le fer de lance des technologies virtuelles, mais ce n’est pas gênant, loin de là. Toutes les innovations qui seront conçues pour les jeux vidéo pourront trouver des applications dans l’immobilier. Les progrès déjà considérables des dernières années permettent une visite immersive d’une qualité remarquable et il est probable qu’avec les progrès fulgurants qui sont accomplis, il sera impossible de distinguer le réel du virtuel d’ici quelques années. Imaginez pouvoir faire visiter un bien immobilier ou les locaux d’une entreprise à un client de Los Angeles, Tokyo, ou Moscou sans qu’il ait à se déplacer !

Vues intérieures, vues extérieures, vues en hauteur depuis un drone. Simulations de jour, de nuit, été comme hiver, printemps comme automne, il devient possible de montrer à un client un coucher de soleil ou une pleine lune sur une villa de rêve et tout ça lors une même visite virtuelle, cela n’a pas de prix et c’est rigoureusement impossible à faire lors d’une vraie visite sans devoir faire revenir le client plusieurs fois. Il sera aussi possible de simuler les bruits à toutes les heures demandées, pas de mauvaise surprise pour vos futurs acheteurs.

Les possibilités qu’ouvrent les technologies virtuelles sont réellement stupéfiantes.

Les clients sont-ils demandeurs des visites virtuelles ?

Premier point à prendre en compte, il ne viendrait l’idée à personne de nier qu’Internet est rentré dans la vie de tout le monde. Le premier réflexe de la grande majorité est d’aller chercher des informations sur Internet dès qu’il y a un désir d’achat. Pour acheter directement ou pour simplement réunir des informations. Et même des achats conséquents se font désormais sur Internet, vous voulez acquérir un véhicule électrique haut de gamme, eh bien Tesla vous permet de tout faire depuis votre jacuzzi. Le temps n’est peut-être plus très loin où des biens immobiliers d’un certain prix s’achèteront directement après une visite virtuelle.

Mais nous nous éloignons du sujet. Les clients sont-ils demandeurs ?
Oui, d’après l’IFOP. Dans une étude de 2018 menée pour Optimhome qui interroge les habitudes et les attentes des Français concernant le marché immobilier, il en ressort que 78% des Français sont intéressés par les visites virtuelles en 3D, et cette tendance est plus marquée chez les clients plus jeunes.

→PDF de l’Etude IFOP

Avantages de proposer des visites virtuelles pour une agence immobilière ?

Proposer des visites virtuelles attirera des clients connectés séduits par la modernité de l’agence et générera donc du trafic sur le site Internet de l’agence. Assez mécaniquement, une hausse des visites sur votre site se traduira par un référencement boosté. Nous le savons, ne pas apparaitre sur les premières pages des moteurs de recherche tels que Google ou Bing ou ne pas générer d’intérêt sur les réseaux sociaux équivaut à une petite mort.

À l’inverse, une agence présente sur Internet et disposant d’une image dynamique verra ses parts de marché progresser. Pour les agences vendant des biens en majorité pour des clients proches géographiquement, la visite virtuelle peut sembler superflue, mais réfléchissez seulement à toutes les visites potentiellement perdues parce qu’un acheteur intéressé n’a pu se libérer pour se déplacer.

Et en parlant de temps perdu, pensez au temps perdu à faire visiter des biens à des acheteurs qui clairement se sont trompés à la lecture d’une annonce avec quelques photos et réalisent très vite que le bien n’est pas fait pour eux, malentendu que les technologies virtuelles auraient très vite dissipé. Une visite virtuelle, c’est du temps gagné pour les clients et pour les agences, soyez-en sûrs.

Et bien sûr pour les agences avec des positionnements sur des biens d’exception et une clientèle plus internationale, les bénéfices sont évidents. Une première visite virtuelle permettra aux clients de se faire une première idée avant de se décider à se déplacer sur place. En cette période d’incertitudes où une pandémie menace de bouleverser durablement les déplacements dans les mois qui viennent, des restrictions de se déplacer ayant déjà été mises en place en Chine et certains clients pouvant décider de reporter leur voyage, quel meilleur service que de commencer à visiter virtuellement des biens sur lesquels on aimerait se positionner ?

Débouchés et perspectives des technologies virtuelles pour particuliers et entreprises

Nous avons jusqu’à présent discuté des avantages des technologies virtuelles dans le marché de l’immobilier, mais ces technologies peuvent trouver de nombreux débouchés sur des marchés connexes ou plus éloignés.

    • Imaginez les applications pour le marché de la santé. Si vous décidez d’une intervention chirurgicale de confort ou d’une opération qui n’a pas de caractère d’urgence, vous n’irez sans doute pas à l’hôpital le plus proche. Il est possible que vous choisissiez une clinique privée de renom et quoi de plus agréable et rassurant que d’explorer les lieux comme si vous étiez avant d’arrêter un choix concernant un sujet potentiellement stressant.
    • Autre possibilité, vous cherchez un EHPAD pour vos proches ou vous-même. Vous n’aurez pas forcément envie de multiplier les visites pour trouver l’endroit idéal, encore une fois les technologies techniques viendront à votre secours pour vous faciliter le choix.
    • Pour des particuliers désirant relooker leur intérieur ou entamer des travaux plus lourds, le home staging est aussi une avancée significative. Combien de personnes ont regretté l’achat de meubles inadaptés ou l’ajout d’une pièce mal pensé ayant entraîné de lourdes dépenses pour une déception finale ? La réponse est facile, beaucoup plus que vous ne pensez. Avec la progression des technologies et la facilité à les mettre en œuvre, ces temps seront bientôt révolus, l’utilisateur verra virtuellement le résultat final et prendra sa décision avec toutes les cartes en mains. Plus de mauvaise surprise et un client satisfait qui sera votre meilleur agent publicitaire.
  • Les secteurs du tourisme commencent aussi à intégrer les outils virtuels dans leur stratégie de communication. Visites virtuelles d’hôtels, de centres de thalassothérapie, d’aéroports, de musées, de restaurants, de cafés… la liste est longue. Les clients veulent connaitre à l’avance les lieux sur lesquels leur choix va se porter. La magie de la découverte y perd un peu, mais les clients veulent être rassurés.
  •  Les entreprises qui veulent attirer les meilleurs éléments mettent de plus en plus en avant leurs locaux avec une visite virtuelle. C’est l’occasion pour elles de mettre en avant leur modernité et de séduire les candidats.
  • Les grands évènements culturels ou sportifs qui se déroulent dans des lieux impressionnants et intimidants pour qui ne les connait pas gagnent aussi à s’afficher virtuellement. Rassurés, les futurs spectateurs passent plus facilement à l’acte d’achat une fois qu’ils sont capables de visualiser les lieux où se dérouleront les manifestations qui les attirent.

Retombées des technologies virtuelles pour votre business ?

En créant de la proximité par une visite virtuelle, vous créez du lien affectif avec vos cibles. L’e-réputation de votre business grimpera en flèche. Et quel meilleur exemple concret que de revenir aux géants de la Silicon Valley ? Avec Google Maps Business View et Google Maps Street View trusted, le géant de Mountain View a compris avant tout le monde les avantages de créer des expériences immersives.

Facebook n’a pas tardé à emboîter le pas en investissant lourdement dans le secteur de la réalité virtuelle, ses casques oculus devenant toujours plus légers, faciles à utiliser et plus impressionnants. Et si Apple n’a pas encore sorti de devices, les analystes spécialisés ont révélé que le géant californien de Palo Alto travaillait activement sur des lunettes de réalité virtuelle et augmentée.

Connaissant la facilité d’utilisation des produits Apple, gageons que leur prochaine entrée sur le marché du virtuel viendra dynamiser un marché déjà en pleine effervescence. Outils interactifs de séduction et de valorisation, les technologies virtuelles sauront vous mettre en avant et attirer de nouveaux clients.

Pour conclure, rappelons le déploiement de la 5G qui facilitera les expériences virtuelles et la tenue de l’exposition universelle de 2020 de Dubaï qui fera la part belle à l’intelligence artificielle et aux technologies virtuelles, il est donc urgent de s’intéresser au sujet et ne pas rater la révolution virtuelle.